Logitech a inauguré sa toute nouvelle usine à 100 km de Shanghai.
Souris à la sauce chinoise

SUZHOU (CHINE)
Le numéro un mondial des souris d'ordinateur y emploie 5200 personnes – à 90 % de très jeunes filles d'à peine 20 ans – dans une usine flambant neuve qui a coûté 25 millions de francs. Une danse de dragons, des cotillons, des dirigeants communistes en costard-cravate et sans col mao, c'était mardi à Suzhou l'inauguration en grande pompe de la nouvelle usine chinoise de Logitech.

Le groupe de Romanel-sur-Morges (VD) y a construit une première usine en 1994. Déjà trop petite après dix ans à peine, elle est remplacée par une plus vaste. De quoi augmenter la production de 30 %, soit 12 millions de petites souris chaque mois que Bouddah fait, des souris d 'ordinateur avec ou sans fil à la patte. "La nouvelle usine est un outil très important de la stratégie de croissance du groupe", a commenté l'Italien Guerrino De Luca, directeur général du groupe, à l'heure des discours.

"Sans la Chine, Logitech ne pourrait pas gagner d 'argent", a ajouté le président-fondateur Daniel Borel devant les caméras de la TV romande. L'étape de Suzhou est l'aboutissement d'une longue marche entamée en 1981 par l'ex-étudiant de l'EPFL, depuis le tout premier bureau ouvert à Apples (VD) avec ses amis Pierluigi Zappacosta et Giacomo Marini, un ingénieur d'Olivetti.

Le Matin Dimanche, 02.10.2005