La banane

Le bananier, qui peut atteindre une hauteur de 15 m, prospère dans les pays chauds et humides. Il existe 1200 variétés de bananes dans le monde, utilisées comme fruit ou légume. Les bananes constituent la culture vivrière la plus répandue après le riz, le blé et le maïs. Avec une production mondiale annuelle de 55 millions de tonnes (dont 15,5 millions de tonnes destinées à l’exportation), la banane occupe le 2e rang des fruits tropicaux, juste derrière l’orange.

Commerce international
Du bananier au consommateur
Une fois cueillies dans le pays producteur, les bananes vertes sont transportées par bateaux réfrigérés jusqu’au port le plus proche du pays importateur. Après les avoir amenées à maturation, les grossistes les livrent aux distributeurs et commerçants.

Un marché dominé par quatre entreprises transnationales
Chiquita (Etats-Unis), Dole (USA), Del Monte (USA) et Fyffes (Angleterre) contrôlent 75% du commerce mondial de la banane. Les ouvriers des bananeraies ne touchent que 1 à 3% du prix de vente. Les multinationales contrôlent toute la filière, de la production dans les pays exportateurs jusqu'aux réseaux de distribution dans les pays importateurs. Ainsi, même si la banane est produite dans les pays en développement, ce sont principalement les multinationales des pays industrialisés qui retirent les bénéfices de sa commercialisation.

Pays producteurs
Plus de 120 pays sont producteurs de bananes. Les plus importants sont l’Inde, le Brésil, l’Equateur, les Philippines, la Chine et l’Indonésie. L’Inde et le Brésil ne sont pas exportateurs puisque la plus grande part de la production est consommée localement. Les principaux pays exportateurs sont l’Equateur, le Costa Rica, la Colombie, les Philippines, le Guatemala et le Panama.

Pays consommateurs
85% des bananes sont consommées sur place dans les pays producteurs. La banane constitue une ressource alimentaire pour plus de 400 millions d’habitants des pays tropicaux. Les principaux pays et régions importateurs, où la variété la plus connue est la cavendish, sont l’Europe, les Etats-Unis et le Japon.

Commerce équitable
En Europe, aux Etats-Unis et au Japon, les consommateurs réclament davantage de bananes issues du commerce équitable. S'ils sont assurés qu’elles sont produites dans des conditions respectueuses de l’environnement et selon des normes socialement équitables (label Max Havelaar ou Rainforest Alliance par exemple), ils sont prêts à y mettre le prix. Pour répondre à leur attente, les supermarchés proposent de plus en plus ce type de bananes. La moitié de celles consommées en Suisse portent le label Max Havelaar. Le commerce équitable devient un argument de vente et certaines entreprises s’orientent dans cette voie. Chiquita vient d’obtenir le label Rain Forest Alliance.

r0.unctad.org/infocomm/francais/banane/plan.htm