- Les films, DVD, émissions TV et radio, jeux électroniques, articles de journaux circulent à travers le monde. Ils sont téléchargés, piratés, échangés, vendus et achetés; donc accessibles à tous.
   
- Où est le problème?
   
Certains pays de l’UE (Union européenne), le Canada et des pays du Sud estiment que les productions culturelles sont porteuses de valeurs propres, et non de simples marchandises de divertissement. Dès lors elles doivent être soutenues, financées et protégées par les Etats.
   
- Ils ont peur que le cinéma suisse, la TV romande et le Gruyère d’alpage disparaissent?
   
- C’est un peu ça.
   
- Qu’est-ce qu’ils proposent?
   
- La communauté internationale a adopté, le 20 octobre 2005, un projet de Convention sur la protection et la promotion de la diversité culturelle, projet que les Etats-Unis et Israël n’ont pas accepté. Cette Convention entrera en vigueur dès que 30 pays l'auront ratifiée.
   
- Elle dit quoi, ta Convention?
   
- La culture n'est pas une marchandise comme les autres. Il faut donc que les Etats puissent disposer d’outils juridiques pour défendre leur patrimoine culturel. Mais l’application concrète de ce principe n’est pas encore garantie!
   
- J’ai la dalle! Je vais me taper un "Tasty" au MacDo du coin – du bœuf suisse avec des tranches d’Emmental! Ca déchire grave!

Et moi dans tout ça?

Certains craignent que la mondialisation et la commercialisation de productions culturelles (films, DVD, émissions TV et radio, jeux électroniques, articles de journaux) ne débouchent sur une sorte de culture mondiale uniformisée. Celle-ci entraînerait la disparition de productions culturelles nationales ou locales, pas toujours rentables sur le plan économique. Les productions culturelles mondialisées sont diffusées avec efficacité à travers le monde. Elles véhiculent un modèle de société, des valeurs, des comportements.

Tu es consommateur de cette culture mondialisée. Quelques questions pour voir ce que tu en penses:

  • Quelles valeurs sont couramment transmises à travers les films, les DVD, la TV…?
  • Qu’en penses-tu? Argumente sur la base d’exemples concrets (jeux vidéo ou séries TV)?
  • Ces modèles t’irritent-ils? Te font-ils rêver? Te laissent-ils indifférent?
  • As-tu envie de ressembler aux protagonistes des séries ou des jeux vidéo, de les imiter ou de t’en distancer? Pourquoi?
  • T’est-il difficile de répondre à ces questions? Si oui, pourquoi?

Les activités qui suivent vont t’aider à nuancer et approfondir tes premières constatations.

  Des activités et des outils pour se forger une opinion

>>> Tout le chapitre version Word à télécharger ici.

__________

Seul un cinquième de la population mondiale dispose des moyens techniques donnant accès aux productions culturelles mondialisées.

Sur 100 films projetés en Suisse, 5 sont suisses.

Elle touche le produit de la redevance de réception pour s'acquitter du mandat de prestations que le Conseil fédéral lui a délivré, à savoir produire et diffuser, sur l'ensemble du territoire et dans les quatre langues nationales, des programmes équivalents de radio et de télévision. C'est-à-dire des programmes pour un petit marché subdivisé en quatre langues, de sept millions de personnes au total.

Le Gruyère AOC doit son nom à la région de la Gruyère, dans le canton de Fribourg, en Suisse. Son terroir d'origine, reconnu par l'Appellation d'origine contrôlée (AOC) qui lui a été accordée en juillet 2001, se compose des cantons de Fribourg, Vaud, Neuchâtel, Jura et de quelques communes du canton de Berne. www.fromagesdesuisse.com/default.asp?url=/fromage/gruyere.asp

 
 
Copyright © 2005 . Lauriedesign Sàrl - Graphisme & Web Design . Tous droits réservés.