Système de production mondialisé et conditions de travail

D’après Vers un développement solidaire, juillet 2005, p.38

Exemples concrets

Le textile tunisien menacé par la Chine
... Le textile représente plus de 40% des exportations tunisiennes. Après une croissance soutenue (+ 10% par an entre 1997 et 2001), la production est désormais quasi stable. "Le secteur est enrhumé. Nous avons dû fermer deux usines sur cinq, faute de commandes: nos clients achètent de plus en plus en Asie", constate Mabrouk Ben Abdallah, dont les usines fournissent de grandes marques de prêt-à-porter européennes, comme Promod ou Okaïdi. "Ici, le prix de revient d'une paire de jeans est de 8 €, alors qu'en Chine son prix de vente est de 6 €!" Le niveau des salaires pèse lourdement dans la balance: un ouvrier tunisien gagne chaque mois entre 115 et 130 € (pour 40 à 48 heures de travail par semaine) alors qu’un ouvrier chinois perçoit entre 50 et 60% de moins. Les grandes centrales d'achat ont vite fait leurs comptes et la Tunisie perd déjà du terrain. Quatrième fournisseur de l'Union européenne en produits textiles, elle était jusqu'en 2002 le premier fournisseur de la France avant d'être dépassée par la Chine en 2003. Même les Tunisiens s'y mettent: dans les souks de Tunis, le raz-de-marée du made in China a commencé. Jeans, T-shirts, vestes en cuir... les prix défient toute concurrence. "Sur les grandes séries nous avons décroché depuis dix ans, reconnaît Afif Chelbi, ministre de l'Industrie. Mais nous n'avons pas dit notre dernier mot: si le prix était le seul facteur de choix, il n'y aurait plus d'usines ici depuis longtemps!" Alors que la Banque Mondiale estime qu'un tiers des 250 000 emplois du secteur sont menacés, l'heure du grand bond en avant a sonné! "Nous devons miser sur la qualité et exploiter au mieux l'atout de la proximité géographique et culturelle", affirme Afif Chelbi. Dans un secteur qui fonctionne de plus en plus à flux tendus, les délais de production et de livraison constituent un élément de décision important. Or, des jeans fabriqués en Asie et acheminés par bateau mettent de deux à trois mois pour arriver en Europe, au lieu de seulement une à trois semaines au départ de la Tunisie.

www.lexpress.fr/info/monde/dossier/tunisie/dossier.asp

Jeans du Canada
La production «artisanale» de Bill Nagy est, en fait, un pénible travail effectué en usine à Montréal... Les artisans sont plutôt des travailleurs immigrés, peu rémunérés, qui travaillent à la chaîne... Fabriquer une paire de jeans au Canada coûte de plus en plus cher. Prenons par exemple un modèle similaire à un Parasuco: le faire fabriquer sur place coûte à Bill Nagy 21 $. Il le vend au distributeur 29,50 $. Il est mis en vente au prix de 69,99 $. Or, lorsque Bill Nagy la fait fabriquer en Chine, la même paire de jeans lui coûte 12,50 $. Il la vend aux chaînes de distribution 16 $ et elles la revendent 39,99 $. Lorsque les quotas disparaîtront, Bill Nagy paiera cette paire 7 $ au lieu de 12,50 $. Ce n'est donc pas pour rien qu’il a commencé à transférer sa production en Chine où les salaires sont beaucoup moins élevés que dans son pays!
Dans ce domaine, ce sont donc les détaillants qui décident des règles du jeu: des gros comme Gap ou Wall Mart et de plus petits comme Simons. Pour eux, c'est l'intérêt du consommateur qui prime plutôt que celui de l’ouvrier ou de l’ouvrière. Ce qui signifie plus de ventes, certes, mais de moins en moins d'emplois sur place. Bref, ce sont souvent les ouvriers et les ouvrières qui disparaissent les premiers sur l'échiquier de la mondialisation.

www.radio-canada.ca/actualite/enjeux/reportages/2003/031111/jeans.shtml

Activités

1. Chaque acteur impliqué dans un système de production mondialisé a des contraintes, des intérêts, des objectifs. Quelques-uns de ces éléments figurent dans la colonne de droite du tableau intitulé: "Contraintes, intérêts et objectifs des acteurs impliqués dans un système de production mondialisé".
Prends-en connaissance en cliquant ici.
Attribue chaque élément de la colone de droite à un ou plusieurs acteurs de la colonne de gauche.
Dans la mesure du possible, établis des liens avec des situations réelles présentées dans les textes et témoignages de ce chapitre.

2. Par groupes, complétez le tableau de synthèse (à télécharger ici) à l’aide de l’ordinateur.

3. Apportez des éléments personnels; mettez en évidence ce qui est particulièrement important; soignez aussi la forme afin que votre travail soit compréhensible pour une personne qui ne connaît pas le sujet.


__________

Les phrases ont été formulées sans adverbe tel que : souvent, parfois, etc. Ce qui ne signifie pas que la réalité est toujours exactement telle que décrite. Exemple: Ils sont exploités ne signifie pas qu’ils sont toujours exploités .

 
 
Copyright © 2005 . Lauriedesign Sàrl - Graphisme & Web Design . Tous droits réservés.