de | fr
Bases théoriques | Compétences
Quelles compétences ?

L’analyse systémique, la référence à des valeurs, la nécessité de prendre position, la recherche de solutions novatrices exigent la construction de compétences qui font intervenir des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être.

Les compétences clés (DeSeCo : Key Competencies for a Successful Life and Well-functioning) définies dans le contexte d'un programme de l’OCDE fournissent un cadre de référence pertinent pour l’éducation à la citoyenneté mondiale. « Elles sont considérées comme essentielles pour le développement personnel et social des êtres humains dans des sociétés modernes et complexes. Une compétence se définit, ici et en abrégé (>), comme la capacité de répondre - dans le sens d'une résolution de problème - à des exigences complexes dans un contexte particulier. »

 

Les compétences clés sont classées ici en trois catégories, avec des points de recoupement :

  • se servir d’outils de manière interactive (langue, technologie, etc.). Compétence instrumentale ;
  • interagir dans des groupes hétérogènes. Compétence sociale ;
  • agir de façon autonome. Compétence personnelle.  

Parmi les nombreux modèles de compétences et de définition de la notion, nous prenons appui sur les travaux de Weinert 2001 et de Perrenoud 1997 (>), pour définir le terme tel que nous l’utiliserons dans la suite du travail.

 

Les compétences sont des capacités individuelles qui permettent de mettre en œuvre des connaissances, des représentations et des méthodes dans le but d’analyser des situations et d’agir de manière appropriée et responsable. Les conditions préalables sont tant la motivation individuelle que le cadre social qui permettent l’exercice de compétences.

 

Nous avons mentionné ci-dessus les contributions de diverses « éducations à… »,  ainsi que les contributions des disciplines à l’éducation en vue du développement durable (EDD). Dans les deux paragraphes qui suivent, nous rappellerons d’abord les compétences clés de l’EDD, pour définir ensuite les compétences spécifiques de l’éducation à la citoyenneté mondiale. Ces dernières constituant une contribution à l’EDD.

 

Compétences de l'éducation en vue du développement durable

La Fondation Education et Développement (FED) assure, en coordination avec la Fondation d’éducation pour l’environnement (FEE) et d’autres institutions éducatives, de nombreuses activités de promotion de l’EDD, sur mandat de la CIIP.

Dans une publication commune Agir pour l’avenir / Handeln für die Zukunft / Agire per il futuro des revues l’Educateur, Bildung Schweiz, Scuola ticinese (>), la FED et la FEE ont défini cinq domaines de compétences pour l’EDD.

 

La pensée systémique

Les élèves sont capables d’aborder une problématique de différents points de vue et d’y inclure les dimensions du développement durable.

 

La réflexion critique (analyse et valeurs)

Les élèves sont capables de faire des liens entre différentes valeurs, ainsi qu’entre divers intérêts d’acteurs sociaux. Ils reconnaissent les contradictions et se positionnent.

La pensée prospective (innovation et créativité)

Les élèves sont capables d’envisager l’avenir et d’imaginer des solutions innovantes à une situation donnée.

 

La communication et le travail en équipe (participation)

Les élèves sont en mesure de prendre en compte le point de vue d’autrui et d’aborder les conflits d’intérêt de façon constructive. Ils mettent en pratique des décisions négociées, prises en commun.

 

L’identification des possibilités d’action

Les élèves sont capables de percevoir les marges de manœuvre, individuelles et collectives, et de définir des actions concrètes qui favorisent un développement durable. Ils font le lien entre une action et son impact.

 

Compétences spécifiques de l'éducation à la citoyenneté mondiale

Comme mentionné ci-dessus, la Fondation Education et Développement (FED) contribue à l’EDD en mettant l’accent sur la dimension spatiale du développement durable. La citoyenneté mondiale avec ses interdépendances, et particulièrement les relations Nord-Sud, sont au centre de ses préoccupations.

Dans le tableau ci-dessous, on se base sur les cinq domaines de compétences de l’EDD pour définir compétences spécifiques de l’éducation à la citoyenneté mondiale.

Domaines de compétences EDD   Compétences spécifiques de l’éducation à la citoyenneté   mondiale
La pensée systémique  

Les apprenant-e-s considèrent une problématique mondiale comme un système où chaque élément est analysé dans un contexte global, dont l’apprenant-e fait partie.

Ils sont capables de rechercher et de structurer des informations au sujet d’une thématique mondiale.

Ils considèrent les intérêts des différents acteurs concernés, ici et ailleurs dans le monde, en prenant en compte les perspectives sociale, économique et environnementale.
La réflexion critique   

Les apprenant-e-s sont en mesure d’analyser différents modèles d’organisation sociale, de questionner les valeurs, les représentations du monde et les intérêts divers en lien avec un enjeu mondial.

Ils reconnaissent la complexité des situations, les convergences et les divergences d’intérêts, ainsi que les incertitudes et les contradictions liées aux prises de décision.

Ils prennent en compte leur analyse et leurs expériences et celle des autres. Ils sont capables de se situer en fonction de valeurs explicites.

La pensée prospective  

Les apprenant-e-s étudient les causes et les effets de processus liés à la mondialisation aujourd’hui et dans le futur. Ils déterminent des propositions et des visions du futur novatrices en faisant référence au développement durable. Ils sont attentifs aux effets de leurs propositions pour les humains,  ici et ailleurs dans le monde.

La communication et le travail en équipe (participation)  

Les apprenant-e-s analysent  des situations mondiales controversées en dépassant les barrières socioculturelles et les conflits d’intérêt. Ils sont capables d’expliquer leur position en argumentant.  

Ils savent identifier les conflits et les gérer. Ils reconnaissent les diverses positions et sont capables de rechercher des consensus.

L’identification des possibilités d’action  

Les apprenant-e-s perçoivent leurs divers rôles et leur responsabilité dans des questions sociales vives liées à la mondialisation. Ils sont capables de réaliser des projets communs et de s’engager en faisant preuve de solidarité.

Ils savent identifier leur marge de manœuvre, individuelle ou collective, ainsi que celle de différents acteurs, ici et ailleurs dans le monde.

 » | Suite
Légende

»   renvoie à des informations de fond, à des exemples ou à des illustrations

   renvoie à des consignes

Téléchargement
Ajouter a favoris
Imprimer